Poêle à bois

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Praticité face à une cheminée / crédit d’impôt

Le poêle à bois fonctionne comme son nom l’indique avec les buches de bois. Il reprend le fonctionnement de la cheminée à bois à foyer fermé.

Le poêle à bois est composé d’un foyer (ou est réalisée la combustion). Le foyer peut être composé de différentes manières au niveau de la matière. Il existe des pierres réfractaires composées de vermiculite.

La vermiculite permet une montée en chaleur douce, et permet d’alléger la masse de l’appareil. Le foyer peut se composer de fonte, plus rapide en montée de température, solide et résistant.

Nous proposons aussi des poêles avec un foyer en céramique, il combine les points forts de la pierre réfractaire et de la fonte. La céramique monte très vite en température et est résistante.

En résumé, le poêle à bois est plus performant, moins encombrant qu’une cheminée à bois. De ce fait il en fait un sérieux concurrent à la cheminée à bois. Parmi le large choix que nous proposons, grand, rond, carré… Il y en a forcément un fait pour vous !

Le poêle à bois tire ses avantages :

De sa puissance, en effet avec un rendement supérieur à 80% pour les foyers ECO + de la marque HARK. Le poêle à bois est aussi moins encombrant, ce qui est argument pour les petites surfaces et les espaces restreints.

Sa variété, dans le design et les formes qu’il arbore en fait un produit ou chacun y trouve son compte.

De plus il est possible sur certain modèle d’augmenter la restitution de la chaleur. Avec un accumulateur.
L’accumulateur est une pierre d’environ 150kg qui est ajoutée à la structure du poêle. Les propriétés de la pierre permettent une amélioration sensible de la restitution de la chaleur. Cela se traduit par une sensation de chaleur plus longue, et une fluctuation des températures moins intense.

Avec un habillage en pierres ollaire. La pierre ollaire est une pierre naturelle qui a la propriété d’absorber la chaleur et de la restituer. Elle permet donc aussi d’améliorer la sensation de chaleur et de diminuer les variations de température.

Les inconvénients sont :

Une gestion manuelle de l’apport en bois est nécessaire, pour que le poêle fonctionne et avoir chaud il faut être à la maison et démarrer un feu !

Comment bien choisir son poêle à bois ?

Pour choisir au mieux son poêle à bois il faut tout d’abord qu’il vous plaise au niveau esthétique. Ensuite il faut savoir qu’elle utilisation vous allez en faire, plutôt un chauffage d’appoint ou bien un chauffage principal.

Plusieurs facteurs entrent aussi en compte, l’aménagement de votre logement, de son isolation, du climat extérieur. Ces divers facteurs sont analysés par le technico-commercial (en charge du premier contact client) pour vous faire un devis précis et adaptée à vos besoins.

Pour un choix adapté et éclairé nous travaillons sur rendez-vous, ainsi en se rendant chez vous le Technico commerciale peut vous faire partager son expertise, conseil. En adaptant le modèle et la juste puissance en KW nécessaire à votre logement et donc à votre projet.

Les types de poêles à bois

Il existe 2 types de poêle à bois

Les poêles à bois de masse sont des gros poêles affichant au minimum 500 kg et permettant de stocker une quantité considérable de chaleur qui est restituée par rayonnement.

Ces poêles sont peu ou plus utilisés, car les nouveaux poêles sur le marché sont plus performants et beaucoup moins encombrants.

Les poêles à buches sont plus petits et moins encombrants mais plus simple d’utilisation, 3 à 4 buches à allumer et le tour est joué.

Le design d’un poêle à bois vs design d’une cheminée

Le design d’un poêle à bois est différent de celui d’une cheminée à bois. Sur une cheminée à bois il est possible de choisir le foyer et d’adapter l’habillage à vos envies, sur un poêle à bois tout est solidaire.

Bien sûr pour le même poêle il existe des variantes (taille, rendement, puissant, épaisseur, colorie) mais l’objet en lui-même est indissociable du foyer.

Installation d’un poêle à bois

Pour un installer un poêle à bois :

Il faut effectuer tous les travaux nécessaires au bon fonctionnement de votre appareil. Il s’agit de réaliser une visite technique pour identifier le meilleur emplacement pour votre poêle à bois en prenant compte des contraintes de votre habitation.

Vérifier les points clés essentiels pour que votre installation soit conforme aux normes en vigueur. Un devis personnalisé est réalisé sur place par notre Technico-commercial pour répondre au mieux à vos attentes. Les travaux en lien avec la création de votre de votre poêle à bois est réalisée par notre propre équipe d’ouvrier qualifié.

Pour se faire il faut créer une arrivée d’air, elle sert à alimenter l’appareil en air frais. L’arrivée d’air est nécessaire pour créer une combustion optimale. Elle est réalisée soit directement sur un mur extérieur, ou bien dans un vide sanitaire.

Il faut créer un conduit d’évacuation des fumées. Les fumées sont le résultat de la combustion du bois et de l’oxygène. Elles sont toxiques pour l’être humain et de ce fait elles doivent être évacuées.

La pose d’un conduit d’évacuations des fumées est soumise à une règlementation stricte et normée qui donne suite à des consignes d’installation. Nous sommes attentifs aux respects de ces consignes et nous nous efforçons de vous proposer une prestation de qualité dans les règles de l’art.

Après l’évacuation des fumées il faut installer et raccorder le poêle à bois à l’arrivée d’air et au conduit de fumée.

Notre équipe s’engage à vous accompagner de la meilleure façon qui soit dans la réalisation de votre projet.
Pour cela nous procèderons au premier allumage de votre appareil pour s’assurer de son bon fonctionnement et répondre à vos questions si des interrogations persistent.

Le remplacement ou le changement d’un appareil existant

Pour le remplacement ou le changement d’un appareil existant il faut :

– Faire un état des lieux de votre ancienne installation.

Cette opération a pour but d’évaluer la grandeur des travaux et d’analyser ce qui est réalisable en lien avec votre ancienne installation. Il se peut que le conduit d’évacuation des fumées soit réutilisable pour votre nouveau projet.
Une visite technique est organisée par notre Technico-commercial dans le but de faire un état des lieux et de repérer les possibilités envisageables pour votre futur projet. Cette opération est nécessaire car elle permet de poser la base du devis.

Le Technico-commercial en charge va examiner le conduit d’évacuation des fumées pour s’assurer :

De sa vacuité : s’assurer que le conduit est vide, pour permettre aux fumées de s’échapper. L’opération est réalisée avant ou après l’intervention de notre Technico-commercial par une société de ramonage habilitée.

De sa conformité : le bon diamètre, le respect des écarts aux feu, que le conduit dépasse le faitage (point le plus haut du toit de votre habitation)

De son étanchéité : contrôler son imperméabilité
Il vérifie aussi le diamètre du conduit d’évacuation des fumées (circonférence) pour le faire correspondre à la sortie de fumées de votre appareil.

À noter que pour connecter un poêle à bois (diamètre 150mm) sur votre ancien conduit d’évacuation il faut s’assurer de la correspondance des diamètres.

Dans le cas où le conduit d’évacuation des fumées présent chez vous ne permet pas de connecter la sortie de fumées de votre appareil (diamètre du conduit déjà présent trop grand en général), il faut passer une gaine en inox à l’intérieur du conduit installé.
Il faut tuber, cela permet de réduire le diamètre du conduit d’évacuation des fumées à celui de votre nouvel appareil.

Le tubage est aussi préconisé quand le conduit d’évacuation des fumées est perméable (n’est plus étanche)

Comment utiliser mon poêle à bois ?

Pour utiliser pleinement les capacités de votre poêle à bois il faut :

Démarrer le feu de la façon ‘top down’, cela consiste à disposer les buches les plus imposantes en bas pour former la base, ensuite de suivre sur du bois plus petits et plus fins pour terminer avec de l’allume feu sur le dessus.

Cette méthode présente de meilleure chance de réussir votre allumage qu’un démarre classique. En effet le fait mettre l’allume feu et les bois fins en haut permet de faire monter le conduit en température. Cela a pour effet de mieux dégazer le bois ce qui engendre moins de suies.

En plus de faire le démarrage top down, il faut aussi bien alimenter le poêle en bois (combustible). Pas assez de bois lors de la combustion encrasse aussi le conduit et la vitre.

Pour vous fournir en bois vous devez :

Contacter une entreprise spécialisée, pour s’approvisionner en bois de qualité. Il est important de bien sélectionner le bois que vous allez consumer car il va jouer un rôle dans la conservation et l’état de votre appareil.

Un bois trop humide aura du mal à se consumer car l’eau va devoir s’évaporer dans un premier temps. Privilégier des bois secs, en dessous de 20% environ d’humidité. Il est préférable d’opter pour des arbres de la catégorie des feuillus durs tels que le chêne, le charme, le hêtre ou le frêne.

Ils sont conseillés car ont un haut pouvoir calorifique, et ont également une densité plus élevée de ce fait la combustion est plus longue.

Comment faire pour optimiser mon poêle à bois (système vitre propre ?)

Pour optimiser l’utilisation du poêle et avoir une vitre propre il faut :

Privilégier l’allumage top down, consistant à démarrer le feu par le haut. Il a l’avantage de moins encrasser le conduit et d’engendrer moins de fumées et par la même occasion de suie.

Il faut aussi bien le charger, ne pas hésiter à mettre 3 à 4 buches lors de l’allumage et du rechargement. À noter aussi qu’il faut jouer sur l’arrivée d’air, complètement ouvert au démarrage, laisser bien prendre une bonne demi-heure, voir ¾ d’heure. Ensuite quand le bois à bien pris il est conseillé de venir baisser le réduire la quantité d’air arrivante.

Cela va permettre de conserver le feu et d’avoir un bon nid de braises. Il permet aussi de réguler la vitesse de consommation du bois.

Pour ce qui est des cendres vous pouvez vider le cendrier 1 fois par semaine ou lorsqu’il est plein, cependant veiller à laisser un fond de cendre dans le foyer cela permet une meilleure isolation et une meilleure combustion.

Comment entretenir mon poêle à bois ?

Fréquence ramonage / qui je peux contacter

Pour un poêle à bois il est conseillé de ramoner au minimum 1 fois par an. Pour une couverture optimale optez pour 2 ramonages par an (cette notion varie en fonction de l’utilisation de votre poêle).

Pour ce qui est de l’entretien quotidien :

Il s’agit ici de vider le cendrier quand celui-ci est plein. Nettoyer la vitre lorsqu’elle est sale, aspirer le foyer quand il est trop plein de cendres.

POÊLE A BOIS

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

NOUS CONTACTER

03 89 65 96 30

La cité de l'habitat, Route de Thann
68460 Lutterbach

contact@ligne-ambiances.fr

    VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELÉ ?


      Votre demande